expositions personnelles

Hessie, Trous X (No.Inv.032), 1973 (détail)
Broderie de fil rose sur perforations sur tissu de coton
(Photo Courtesy Galerie Arnaud Lefebvre)

/// Communiqué de presse

La galerie Arnaud Lefebvre est très heureuse de présenter l’exposition de Hessie Les Trous.

Appartenant à la broderie de Hessie, la série des Trous date du milieu des années 70. Cet ensemble de pièces est formé de perforations dans le tissu de coton, autour desquelles Hessie a brodé avec des fils de couleur.
Hessie a utilisé cette broderie en négatif pour dessiner des lettres ou des formes géométriques simples : grilles, cercles ou bandes. Les Lettres formées par la succession des œillets de broderie sont de grands V, W et X.
 
La  série des « Trous » est peut-être celle où l’œuvre délivre un message directement explicite, comme dans Oui/Non, le droit de vote de la femme (No.Inv.210) de Mars 75.
 
On pense aussi au reprisage, ici, détourné, pour ne plus être comblé. L’ouverture comme issue de fuite, comme un sabotage souterrain… la bouche cousue, mais qui reste ouverte dans la discrétion. Le sexe féminin vient pour moi compléter ce champ, mais pas sûr qu’il doive le dominer. Malcolm Djuric.

A l’occasion de cette exposition ont été restaurées quatre œuvres importantes de Trous qui seront intégrées à l’inventaire de Hessie.

En écho à l’exposition Les Trous, et en rapport à l’engagement féministe de Hessie, a eu lieu à la galerie, le vendredi 14 février à 19 heures, une performance de la pièce de Eve Ensler : Le Monologue du vagin.
Cet évènement s’intègre dans le cadre de la manifestation internationale du V-Day.

/// Press release

The Arnaud Lefebvre Gallery is very pleased to present Hessie “Les Trous” (“The Holes”).

This exhibition focuses on a specific series in Hessie’s embroidery, made around the mid-seventies.
The set of pieces is based on perforations in cotton cloth, around which Hessie embroidered with threads of various colors.
Hessie used this negative embroidery to draw letters or geometrical shapes such as grids, circles or bars.
The design of letters are large and single V’s, W’s and X’s.

The series of “Les Trous” is perhaps the only one where her work conveys a directly explicit message, such as “Oui/Non, le droit de vote de la femme” (“Yes/No, the Right to Vote for Women”,) March 1975.

We also think of darning, here, diverted, so as not to be completed. The hole as an escape route, as an underground sabotage… the mouth sewn, but which remains open with discretion. The female sexual organ comes for me to complement this field, but not sure that it should dominate it.—Malcolm Djuric.

On this occasion, four important Hole pieces by Hessie were restored, which will be included in the inventory of her work.

In resonance with the exhibition “Les Trous”, and in relation to Hessie’s feminist concern, a performance of the play written by Eve Ensler, “The Vagina Monologues”, was scheduled at the gallery on Friday, February 14 at 7 pm.
This event is part of the V-Day celebration.

Photos Béatrice Hatala

// Liste des œuvres exposées

Trous (4 « V ») (No.Inv.108), circa 1973
Broderie de fil rose sur perforations sur tissu de coton, 61,5 x 154 cm.

Trous (V et grille) (No.Inv.113), circa 1973
Broderie de fils rose (V) et bleu (grille) sur perforations sur tissu de coton,
155,5 x 109 cm.

Trous (grille) (No.Inv.102), 1976
Broderie de fil vert sur perforations sur tissu de coton, 195 x 24 cm.

Trous (« V ») (No.Inv.115), circa 1973
Broderie de fil rose pâle sur perforations sur tissu de coton, 161 x 83,5 cm.

Trous W (No.Inv.035), 1973-1975
Broderie de fil gris sur perforations sur tissu de coton, 165 x 144 cm.

Trous X (No.Inv.032), 1973
Broderie de fil rose sur perforations sur tissu de coton, 191 x 91 cm.