CARL ANDRE
FRANÇOIS BACLESSE Journal de Bopa
STEPHANE BAYARD
SYLVIE BONNOT
BILL BRAND
ALTER CARNOL
ROSEMARIE CASTORO (1)
ROSEMARIE CASTORO (2) Writings
LESLEY FOXCROFT
BENOIT GOLLÉTY
DAVID GORDON (1)
DAVID GORDON (2) Poems
NICOLE HASSLER
HESSIE
ROBERT HUNTER (1)
ROBERT HUNTER (2) Grazia Gun "A Nothing Point"
ROBERT HUOT (1)
ROBERT HUOT Film Information
ROBERT HUOT On the Red Classic Series
MARIE-FRANCE JEAN
CAROL KINNE (1)
CAROL KINNE (2) Notes on Carol Kinne's Paintings
MARTINA KLEIN
NADINE DE KOENIGSWARTER
MELISSA KRETSCHMER
LUCAS L’HERMITTE
GALERIE A. LEFEBVRE
LUCY LIPPARD "Full of it" sur Robert Huot (trad. fr.)
LUCY R LIPPARD lecture du 26.4.2012
LAURA MARELLO Lecture du 28 juin 2012
KATY MARTIN
JULIAN MEREUTA
THIERRY MIROCHNITCHENKO
CARMENGLORIA MORALES CV
CARMENGLORIA MORALES Textes théoriques années 70-80
MARIA MORGANTI (1)
MARIA MORGANTI (2) Walls of Work on Paper
PIERO MORGANTI Diario di Viaggio Parigi 23-28 ottobre 1992
HELGA NATZ
JUDITH NELSON (1)
JUDITH NELSON (2) "How Paper Responds To..."
PAUL NELSON (1)
PAUL NELSON (2) Poems
SIMONE NIEWEG
RENO ODLIN
ANITA PAIN
CHRISTINE PIOT
DIANA QUINBY
FRANCOIS RISTORI (1)
FRANCOIS RISTORI (2) Proposition-peinture
BARBARA ROSE interview Carl Andre
ANNE SAUSSOIS
MARIANNE SCHARN (1)
MARIANNE SCHARN (2) A Correspondence with Carl Andre
MICHAEL H SHAMBERG
EIJI SUZUE (1)
EIJI SUZUE (2) Fragments de "L'Éclair de Paris"
RYO TAKAHASHI (1)
RYO TAKAHASHI (2) Écrits d'expositions
 

SHEM: François Baclesse, Manon Barbeau, Sylvie Bonnot, Chloé Bressan, Nicole Brossard, Rosemarie Castoro, Gilles de Gouberville, Vanessa Hodgkinson, Robert Huot, Michel Journiac, Nadine de Koenigswarter, Lucas L’Hermitte, Lucy Lippard, Pat H Mart, Julian Mereuta, Jane Motin, Judith Nelson, Paul Nelson, Gilles Plazy, Katia Roessel, Joyce Wieland
23 février 2012 - 31 mars 2012



S H E M

François Baclesse

Manon Barbeau

Sylvie Bonnot

Cloé Bressan

Nicole Brossard

Rosemarie Castoro

Gilles de Gouberville

Vanessa Hodgkinson

Robert Huot

Michel Journiac

Nadine de Kœnigswarter

Lucas L’Hermitte

Lucy Lippard

Pat H Mart

Julian Mereuta

Jane Motin

Judith Nelson

Paul Nelson

Gilles Plazy

Katia Roessel

Joyce Wieland

 

23 février 2012 – 31 mars 2012

Vernissage jeudi 23 février 2012 à partir de 18h  avec la musique de Fad Gadget

Galerie Ivana de Gavardie 10 rue des Beaux-Arts 75006 Paris

Mardi-samedi : 14h30-18h30

Contact : Arnaud Lefebvre +33 (0)6 81 33 46 94 http://www.galeriearnaudlefebvre.com



SHEM est un mot pris comme mélange phonétique de « she » (elle) et de « him » (lui), et dans son sens étymologique de « nom ».

Il s’agira dans cette exposition d’identités, sexuelle ou de genre, et aussi culturelle, d’une façon relâchée et personnelle.

Shem sera faite d’art, de films ou de vidéos, de poésie, et de musique. Les travaux exposés seront soit très récents, soit remontant jusqu’à loin dans le temps.

Un programme de projections et de lecture comprendra :

le mardi 6 mars à 19h le film « Les Enfants du Refus Global » (1998, 72 min.) de Manon Barbeau,

le mardi 13 mars à 18h30 les films « L’Armée de l’ombre » (1999, 70 min.) et « De Mémoire de chats – les ruelles »(2004, 52 min.) de Manon Barbeau

le mardi 20 mars à 18h30 les films « La Ballade des pendus », de Pat H. Mart (2012, 20 min.) et « The Far Shore » de Joyce Wieland (1975, 105 min.)

le mardi 27 mars à 19h lecture de poésie par Nicole Brossard.

Je remercie chaleureusement les participants et serais très heureux de votre visite à cette exposition— Arnaud Lefebvre

 

SHEM is taken as a phonetical mix of “she” and “him” and in its etymological meaning of “name”. This show will be about identities, sexual or of gender, and also cultural, in a loose and personal manner.

Shem will be made of art, films or videos, poetry, and music. The works on view will be either quite new, either going back until far in time.

A program of film screenings and poetry reading will include :

On Tuesday March 6 at 7 pm, the  film « Les Enfants du Refus Global » (1998, 72 min.) of Manon Barbeau,

On Tuesday March13 a 18h30, the films « L’Armée de l’ombre » (1999, 70 min.) and « De Mémoire de chats – les ruelles »(2004, 52 min.) of Manon Barbeau

On Tuesday March 20 at 6:30 pm the films « La Ballade des pendus », of Pat H. Mart (2012, 20 min.) and « The Far Shore » of Joyce Wieland, (1975, 105 min.-

On Tesday March 27 at 7 pm a poetry reading by Nicole Brossard.

I heartily thank the participants and will be most happy to welcome you at this exhibition. — Arnaud Lefebvre

 

FRANÇOIS BACLESSE (1896-1967) Né au Luxembourg, François Baclesse a fait ses études de médecine à Paris, où il fut nommé au concours de l'internat en 1920.

Particulièrement intéressé par l'utilisation du rayonnement ionisant à usage médical, c'est un élève de Marie Curie et de Claudius Regaud à l'Institut du Radium de Paris.

Il est l'un des pères fondateurs de la radiothérapie clinique moderne. Ses publications, mondialement connues, ont notamment concerné les cancers du sein, du larynx, de l'utérus et des sarcomes osseux. (http://www.baclesse.fr/le%20centre.do?id=26)

François Baclesse était mon grand-père et l’exposition présentera des extraits de son Journal de guerre.

http://www.galeriearnaudlefebvre.com/bio.php?bio=76


MANON BARBEAU

Pendant plus de trente ans, Manon Barbeau a œuvré comme scénariste et réalisatrice pour plusieurs organismes notamment Télé-Québec et l’Office national du film du Canada (ONF). Elle a écrit quelques centaines de scénarios, pour la télévision surtout, et réalisé une dizaine de moyens et longs métrages, principalement documentaires, plusieurs fois primés (Les Enfants du Refus Global, L’armée de l’Ombre, De Mémoire de chats, L’amour en Pen, Libre comme l’art, etc.) En 2002, elle fonde Les Productions des Beaux jours inc. et crée le Vidéo Paradiso, studio ambulant de créations vidéo et musicales pour les jeunes de la marge urbaine, ainsi que le Wapikoni mobile destiné aux jeunes des Premières nations. Elle fonde celui-ci en collaboration avec le Conseil de la nation Atikamekw et le Conseil des Jeunes des Premières Nations puis, avec le soutien de l’Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador et l’Office national du film du Canada. Plus de 450 courts métrages ont été produits dans le cadre de ces studios ambulants, traduits en plusieurs langues et lauréats de plus de 50 prix dans des festivals nationaux et internationaux.

En 2008, elle fonde la Maison des cultures nomades qui a produit, entre autres, Hip Hop tout en couleursFranco-Rythmes et Le 8e Feu, spectacles musicaux réunissant sur scène des musiciens des Premières Nations et des artistes de différentes communautés culturelles.

Manon Barbeau a été présidente de l’Observatoire du documentaire du Canada de 2006 à 2008 et siège depuis 2010 au Conseil d’administration de Culture Montréal.

En avril 2006, Manon Barbeau était honorée pour l’ensemble de son œuvre au Gala Femmes du cinéma, de la télévision (FCTNM) et des nouveaux médias. En janvier 2009, elle a été nommée Fellow Ashoka, un organisme international qui a pour mission d’appuyer un réseau de 2 000 entrepreneurs sociaux innovants dont la réalisation permet d’entraîner des changements significatifs pour la société. En 2010, elle a été honorée du Prix Reconnaissance de l’UQAM pour l’ensemble de sa carrière.

Projection des films de Manon Barbeau :« Les Enfants du Refus global » (1998, 74 min.) le mardi 6 mars à 19h. / « L’Armée de l’ombre » (1999, 70 min.) et « De Mémoire de chats -  les ruelles »(2004, 52 min.) le mardi 13 mars à 18h30


SYLVIE BONNOT

Née en 1982, diplômée de l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Dijon (2006), Sylvie Bonnot travaille depuis plusieurs années sur (et dans) le paysage avec une double pratique de photographie et de dessin. L'Archipel du Spitzberg en Norvège, les îles d'Aran en Irlande, le Désert des Pinacles en Australie Occidentale sont autant de territoires que l'artiste a choisi d'arpenter; elle s'attache à les approcher d'un peu plus près à chaque fois, pour en éprouver les rapports de force et en mesurer la monumentalité. Ses dessins et photographies retranscrivent cette confrontation et sa réflexion sur les dynamiques, les marqueurs des lieux et les structures qui le constituent. En contrepoint de ces pratiques de "traduction" du paysage et des "annotations” qu'il suscite, l'artiste se confronte à des espaces urbains qu'elle redessine directement, à l'aide d'adhésifs ou de bandes tendues. Cisaillant l'espace de lignes de couleur, ses grands dessins en trois dimensions reconstruisent l'espace qui nous entoure.

À l'occasion de l'exposition Mazarine, Sylvie Bonnot concevra une œuvre in situ dans l'espace historique de la Galerie Arnaud Lefebvre. Il s'agit-là d’englober le spectateur dans le dessin pour transformer, plus radicalement, sa perception de l'espace. Les Barytés Pliés, issus de son travail photographique, seront présentés dans l’exposition collective Shem. 

Camille de Singly

www.sylviebonnot.com


CHLOÉ BRESSAN

Ecrivain et comédienne, Chloé Bressan est auteur de poèmes et pièces de théâtre. Elle a publié en 2011 en collaboration avec Gilles Plazy La poésie, la tarte aux pommes et le topinambour de Saint-Augustin ( La part Commune). La publication de sonpoème Le Chant de la femme d'argile est annoncée pour l'automne 2012 aux éditions Isabelle Sauvage. Elle organise des ateliers en collaboration avec d’autres poètes autour d’un travail alliant l’écriture et le jeu du comédien. Originaire de Corrèze, elle vit actuellement, après quelques années passées à Paris, à Auray (Morbihan).

vidéo de la lecture de Chloé Bressan "Alerte"

 

NICOLE BROSSARD

Poète, romancière et essayiste, née à Montréal. Depuis 1965, elle a publié une trentaine de livres dont Le Désert mauve, Musée de l’os et de l’eau, Installations, Ardeur (éditions Phi), Lointaines (éditions Caractères) ainsi qu’une Anthologie de la poésie des femmes au Québec (en collaboration avec Lisette Girouard), 1991) et Poèmes à dire la francophonie (2002). Sa poésie a influencé toute une génération de poètes. Ses livres sont traduits en plusieurs langues et son œuvre a été célébrée par de nombreux prix littéraires majeurs. Elle est membre de l’Académie des lettres du Québec. Son plus récent recueil est Piano blanc. Elle vit à Montréal.

http://www.guernicaeditions.com/author.php?id=18

Lecture de poésie par Nicole Brossard le mardi 27 mars à 19h. Voir les deux vidéos sur https://vimeo.com/41917321 et https://vimeo.com/41919366


ROSEMARIE CASTORO graduated from Pratt, BFA cum laude in 1963 and began art life as a painter. Transitioning to sculpture through environmental examinations and psychological expressions in 1969, s/he has continued investigating the thrust of imagination into our dimensional space.

Rosemarie Castoro est diplômée de Pratt en arts plastiques, avec mention, en 1963 et a débuté comme peintre. En passant à la sculpture par le biais d’examens de son environnement et d’expressions psychologiques en 1969, elle/il a continué à explorer la poussée de l’imagination à l’intérieur de notre espace dimensionnel.

www.rosemariecastoro.com

 

FAD GADGET est un groupe britannique de post-punk et de New wave créé en 1979 à Londres par Frank Tovey (1956-2002), pionnier de la musique expérimentale électronique et grand performeur de happenings scéniques.

www.fadgadget.co.uk

Musique de Fad Gadget au vernissage jeudi 23 février 2012


GILLES DE GOUBERVILLE (1521-1578) est un gentilhomme campagnard normand du Nord-Cotentin. Il est l’auteur d'un journal qui constitue un précieux témoignage de la vie quotidienne au 16e siècle.

www.gouberville.asso.fr

 

VANESSA HODGKINSON (b.1982) lives and works in London. She studied History of Art at Cambridge University and is currently at Chelsea Art College doing post graduate Fine Art. With an academic background specialising in Orientalism and Islamic art, her work engages with notions of otherness, identity, and the tension between the figurative and non-figurative. She has been the artist in residence at the A.M. Qattan Foundation in Ramallah (2007), at Leighton House Museum in London (2008) and has exhibited her work internationally, including at the Museum of Islamic Art in Doha, Qatar. In 2011 she was commissioned by Channel Four to make five short video art works for their Random Acts series.

For the Shem exhibition : The whole series has six pieces in it.This series of pieces comes from an ongoing collection of sentences that I have been working with for five years. They examine the original Descartes maxim from different angles and approaches, playing with the idea of selfhood, and also submission of the self. The works are inspired by the black calligraphy of the Kiswa, that covers the Ka'aba in Mecca.

 

Vanessa Hodgkinson vit et travaille à Londres. Elle a étudié l’Histoire de l’art à l’Université de Cambridge et est actuellement au Chelsea Art College en préparation du diplôme des Beaux-Arts. Avec des études spécialisées dans l’orientalisme et l’art islamique, son travail traite de notions d’altérité, d’identité, et de tension entre le figuratif et le non figuratif. Elle a fait une résidence à la Fondation A.M. Qattan à Ramallah (2007) ainsi qu’au Musée Leighton House à Londres (2008), et a exposé son travail internationalement, incluant le Musée d’Art Islamique à Doha, Quatar. En 2011 elle a été commissionnée par Channel Four (chaine de télévision publique anglaise) pour faire des courtes vidéos d’art pour leur série Random Acts.

Pour l’exposition Shem : la série entière comprend 6 pièces. Cette série de pièces vient d’une collection toujours en cours de phrases avec lesquelles je travaille depuis 5 ans. Elles examinent les maximes originales de Descartes selon différents angles et approches, en jouant avec l’idée de l’individualité, et aussi la soumission du soi. Les travaux se sont inspirés de la calligraphie noire de la kiswa, qui recouvre la Kaaba à la Mecque.

vanessahodgkinson.com

 

ROBERT HUOT appartient à la première génération des artistes minimalistes américains. Il est d’abord peintre, mais s’est exprimé dans de nombreux média: de nombreux films expérimentaux, des œuvres conceptuelles, des travaux pour la mise en scène de chorégraphies, et aussi de la musique avec son groupe « The Chameleons », ainsi que des performances. Ses « Diaries » (Journaux intimes) des années 70 et ses œuvres politiques des années 80 jusqu’à aujourd’hui, seul ou en collaboration, font partie des recherches pionnières de notre époque.

www.roberthuot.com

 

MICHEL JOURNIAC (1935-1995) Pionnier et théoricien de l'art corporel, il est l’auteur de nombreuses performances subversives et poétiques qui utilisent la photographie, l'objet, le sang et le vêtement en interrogeant les rapports du corps avec la société ainsi que les notions de désir, de souffrance et de plaisir. Ses rituels mettent en scène le voyeurisme et le corps comme 'viande consciente socialisée'. Ses performances se présentent en outre comme de réels manifestes dans lesquels Journiac poursuit une réflexion sociologique et critique. Journiac est aujourd'hui considéré comme une figure majeure du Body-Art.

www.journiac.com

 

NADINE DE KŒNIGSWARTER

Depuis l’année 2000, Nadine de Koenigswarter vit entre la France et L’Afrique de L’ouest, voyageant en Guinée/Conakry, au Mali, en Gambie et au Sénégal.

Elle est artiste plasticienne et travaille surtout le papier, la peinture, la photographie. A plusieurs reprises et au gré de ses rencontres en Afrique, elle s’est impliquée dans des projets musicaux avec des musiciens traditionnels africains mais aussi des musiciens de jazz afro-américain, invitée en tant que plasticienne à collaborer à ces projets.

En parallèle, elle poursuit un travail de grands dessins à l'encre de chine sur toile, série intitulée "Songes", dont un exemplaire sera présenté à la galerie.

http://cargocollective.com/start176413

 

LUCAS L’HERMITTE a commencé sa série sur les « mémoires » en 1980 et les poursuit encore à l’heure actuelle. Au sein d’une répétition systématique de son procédé de travail se dégage une variété étonnante qui ouvre le champ pictural à des domaines aussi éloignés de lui que la science, la philosophie ou l’histoire, et permet dans sa spécificité une transdisciplinarité du phénomène de création.

http://www.galeriearnaudlefebvre.com/bio.php?bio=12

 

LUCY LIPPARD

Se faisant d’abord connaître comme chroniqueur des mouvements d’arts postminimal et conceptuel, Lucy Lippard (née en 1937) a organisé des expositions et écrit de la critique d’art depuis le début des années 60. Après avoir publié l’imposante bibliographie chronologique Six Years: The Dematerialization of the Art Object en 1973, Lippard a centré son intérêt plus spécifiquement sur l’art des femmes. From the Center: Feminist Essays on Women’s Art (1976) réunit un grand nombre de ses travaux depuis le début des années 70 ; The Pink Glass Swan: Selected Essays on Feminist Art (1995) est une anthologie plus récente. Elle a aussi publié des monographies sur des artistes spécifiques, comme Judy Chicago et Eva Hesse. Dans son travail de curateur, Lippard a poussé les frontières de l’espace d’exposition, en présentant des sculptures irrégulières qui innovaient dans Eccentric Abstraction (1966) et en parant complètement au besoin d’un espace physique dans 955,000 (1970). Dans les années récentes, Lippard a continué à soutenir l’art féminisme et s’est intéressée aux problèmes de climat et d’environnement.

"pendant que j'écrivais un roman – I See/You Mean – qui démarrait seulement comme des descriptions écrites de photos de groupes et un index; il a finalement débouché sur autre chose, mais l'art conceptuel était sa première influence."

"Au fond, Six Years était probablement mon effort curatorial le plus réussi, précisément parce que je suis une écrivaine et pas une artiste."


PAT H. MART

connu aussi sous l'appellation incontrôlée Patrice Martin depuis 1953

cinéaste en 8 mm depuis 1965

cinéaste en Super 8 depuis 1979

écrivain entre 1980 et 1999

vidéaste depuis 2001

plasticien depuis 2006

musicien à partir de 2100...

pat.h.mart.pagesperso-orange.fr

La vidéo « La Ballade des pendus » (tirée de François Villon, 2012, 20 min.) de Pat. H. Mart sera présentée le mardi 20 mars à 18h30.

 

JULIAN MEREUTA

"Pour faire de l'art, il faut être un artiste". 

"Pour faire de l'art, il ne faut pas être un artiste." 

Depuis des années, Julian Mereuta se tient entre ces deux miroirs qui lui renvoient des images symétriques. Mais pas identiques. 

À ce paradoxe s'ajoute une question essentielle : "La maquette d'une vie est-elle une œuvre d'art en sursis?" 

Son projet en cours  "L'Architecte et le Dernier Étage" essaie d'y répondre.


JANE MOTIN interroge le corps et le paysage, deux repères physiques qui lui permettent de créer dessins et pièces in situ, selon les territoires sur lesquels elle s'inscrit. Son travail plastique est fondamentalement attaché à la question du genre et du chemin intime. Elle donne à voir également sous forme de performances la façon qu'elle a de relier la matière au rythme de la répétition, de la liste, des sons égrenés, d'un flux permanent du présent. Depuis son retour de résidence à Kyôto en 2005, elle participe à des résidences d'artiste en France et à l'étranger, et expose régulièrement à Paris; elle est installée dans la Manche, Normandie.

 

JUDITH NELSON

I lived in New England, schooled at Rhode Island School of Design. Then a chance to experience Hawaii, teaching art at the University. Hawaii, a thoroughly charmed life and work. Then back to the East Coast, exhibiting in national juried shows, solo shows in Manhattan while at Yale or as Visiting Artist for the University of Iowa, Cleveland Institute of Art.  My teaching career finished at the Rhode Island School of Design.  During these years I had a studio in coastal Maine.  In 2002 Hawaii became the home never really left, but held aside while making career choices.  My studio is on the North Shore of O’ahu, in the country.  As in Maine, I live near the ocean shore where ancient culture and natural evolution have left remnant images.

 

J’ai vécu en Nouvelle Angleterre, ai fait l’Ecole de design de Rhode Island. Puis une chance d’aller à Hawaï, en enseignant l’art à l’Université de Hawaï, une vie et un travail entièrement séduisants.  Puis de retour sur la Côte Est, exposant dans des sélections de jurys nationaux, dans des expositions personnelles à Manhattan lorsque j’étais à Yale, ou comme artiste invitée pour l’Université d’Iowa, et au Cleveland Institute of Art. Ma carrière d’enseignante s’est achevée au Rhode Island School of Design. Pendant ces années j’avais un atelier dans le Maine près de la mer. En 2002 Hawaï est devenue le lieu de ma maison jamais vraiment quittée, mais mis de côté durant mes choix de carrière. Mon atelier est sur la rive nord de O’ahu, dans la campagne. Comme dans le Maine, j’habite au bord de l’océan, où la culture ancienne et l’évolution naturelle ont laissé des images persistantes.

(Judith Nelson a été la première artiste à m’interroger sur la relation entre art et politique. — AL)

 

PAUL NELSON, for years Professor/Director of Creative Writing for Ohio University, has six books out, including an AWP Winner, UP Virginia, a University of Alabama Press Series Selection, and SEA LEVEL, Main Street Rag Press, 2008. BURNING

THE FURNITURE is forthcoming with Guernica Editions.  A National Endowment for the Arts Fellow, he lives and writes now from the North Shore of O'ahu where trolling way offshore is like writing poetry, waiting for a strike by something natural.

 

Paul Nelson, pendant des années professeur/directeur de création littéraire pour l’Université d’Ohio, a sorti six livres, dont un prix Associate Writing Programs, UP Virginia, une Press Series Selection de l’Université d’Alabama, et “Sea Level”, Main Street Rag Press, 2008. “Burning the Furniture” est en cours de publication aux Editions Guernica. Bénéficiare du National Edowment for the Arts, il vit et écrit aujourd’hui sur la rive nord de O’ahu (Hawaï) où les promenades en mer sont comme écrire de la poésie, dans l’attente d’être frappé par quelque chose de naturel.

 

GILLES PLAZY, qui a été longtemps journaliste, est l’auteur d’une cinquantaine d’ouvrages (poèmes, fictions, essais, biographies) parmi lesquels des essais ou biographies consacrés à Julien Gracq, Henry Miller, Eugène Ionesco, Gustave Courbet, Pablo Picasso, Marlene Dietrich. Il se consacre aujourd'hui à la poésie (L'Amande intérieure, La Part Commune, 2007) et à la peinture et a publié en 2011 en collaboration avec La Poésie, la tarte aux pommes et le topinambour de saint Augustin.

https://sites.google.com/site/gillesplazy

 

KATIA ROESSEL completed her studies in Paris at the National School of Fine Arts, École Nationale Supérieure des Beaux-Arts, where she was under the tutorage of Jean-Marc Bustamante and Christian Boltanski. Her first selection of poems 'Les Yeux Bandés' has been published in the French edition 'Mémoire Vivante'. Her short film 'Le Giron' entered the official selection in the Cyprus International Film Festiva, Nicosia, and in the Corinthian-Peloponnesian International Film Festival in 2011.

 

Katia Roessel a étudié à l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris, dans les ateliers de Jean-Marc Bustamante et Christian Boltanski. Sa première sélection de poèmes ‘Les Yeux Bandés’ a été publiée en français aux éditions Mémoire Vivante. Son court-métrage ‘Le Giron’ a été sélectionné au Festival International du Film de Chypre, Nicosie, et  au Festival du Film International de Corinthe-Péloponnèse en 2011.

 

JOYCE WIELAND (1931-1998) est considérée comme une artiste canadienne de tout premier plan. Elle a produit un ensemble d’œuvres très reconnus dans un grand nombre de média, du dessin et de la peinture à la courtepointe (quilt) et au film. Elle a remporté un respect unique pour incorporer dans son travail des fortes prises de position personnelles sur des problèmes de féminisme, de nationalisme et d’écologie, bien avant que ce ne soit la mode. Elle a été la première artiste femme vivante à bénéficier d’une rétrospective à l’Art Gallery d’Ontario.

« The Far Shore », film by Joyce Wieland (1975, 105 min.) will be screened on Tuesday March 20, 2012, at  7 pm.


Exhibit Images


SHEM




SHEM
Joyce Wieland: "The Far Shore" (1975, 105 min.)
projection 20.03.2012




SHEM
Projection "Les Enfants du Refus Global" de Manon Barbeau (1998, 72 min.), 6.3.2012 19h.




SHEM vue d'exposition




SHEM vue d'exposition (Lucas L'Hermitte, Gilles de Gouberville)




SHEM
Lucas L’Hermitte « Gouberville » Mémoire Hier-Aujourd’hui, 1996, acétylène sur polyester, 61 x 60 cm, bords francs alu
avec reflet de la vitrine




SHEM
Gilles de Gouberville, "Journal du Sire de Gouberville", site Gallica (B.N.F.)




SHEM vue d'exposition (Paul Neslon, Jane Motin)




SHEM
Jane Motin « Sans titre » (Shem), 6 encres sur papier, 24 x 34 cm chaque, 2012




SHEM vue d'exposition (Katia Roessel, Robert Huot, Chloé Bressan)




SHEM Rosemarie Castoro, Judith Nelson, Lucy Lippard




SHEM
Rosemarie Castoro « Knee-High Flasher », 1979 , acier froissé recouvert de peinture acrylique, approx. 50 x 18 x 13 cm




SHEM
Lucy Lippard, Excerpts from « I See/You Mean », 1979, 3 pages




SHEM
Judith Nelson « Lithic Keen », 2006, Handmade paper, red dirt podprints, Norfolkpine seeds, Pods, 16 ”x 20”x 3”




SHEM vue d'exposition (Judith Nelson, Nicole Brossard, François Baclesse)




SHEM
Judith Nelson




SHEM
Judith Nelson « Trove Strike », Palm fronds, Guava twigs, Paper, Sand, Red dirt, 16” x 20” x 3”




Judith Nelson « Loess Lamina », technique mixte, 26” x 30” x 3”




SHEM
Nicole Brossard, 9 poèmes tirés de « Au présent des veines », 1999, « Vertige de l’avant-scène », 1997, « Piano blanc », 2010, , « Installations », 1989, « Ardeur », 2008




SHEM
Judith Nelson « Trace Memory », 2006, Red dirt Royal Ponciana, Pod prints on vellum, with bamboo, 22” x 26” x 3”




SHEM
François Baclesse, Journal de guerre, extraits (9 juin 1940 – 23 juin 1940)




SHEM Sylvie Bonnot




SHEM
Sylvie Bonnot "Baryté Plié" – 2012 - 35,4 x 34,6 cm




SHEM
Sylvie Bonnot "Baryté Plié" – 2012 - 35,4 x 34,6 cm




SHEM
Katia Roessel, Vidéo sans titre, 2012, 2 min., édition à 3 exemplaires




SHEM
Robert Huot, still image from "Third One Year Movie —1972" (1972-73) 58:40, édition 25 exemplaires




SHEM
Chloé Bressan "Alerte", poème extrait de « La Femme d’argile », 17 février 2012




SHEM vue d'exposition




SHEM
Julian Mereuta « Multimammia / Make the Void » series, photomontage, travail d'atelier, 1970-1972 - Bucarest, tirage sur papier par un procédé Kodak d'après le vintage, 1990




SHEM
Nadine de Kœnigswarter, 2003-2004 « Songs », encre de chine sur toile. 130 x 175 cm




SHEM
Vanessa Hodgkinson « I want, and I am entitled to have, therefore I am », 2012 - 60 x 60 x 4cm, treated black silk, backed onto black canvas with the letters printed in flock




Vanessa Hodgkinson, « I think, therefore I am not I. », 2012 - 60 x 60 x 4cm, treated black silk, backed onto black canvas with the letters printed in flock




SHEM
Gilles Plazy « Hommage à Tapies », huile et collage sur toile, 2012, 100 x 80 cm




SHEM
Michel Journiac « Hommage à Freud », photographie éditée à 10 exemplaires, n° 10/10, provenance Galerie Stadler




SHEM
Pat H Mart, Bande-annonce de « La Ballade des Pendus », vidéo 2012




SHEM
Paul Nelson, 5 Poems : “Recruit”, “Learn To Miss”, “Ebb”, “Equinox”, “Caution”




Vernissage SHEM




Vernissage SHEM




Vernissage SHEM




Vernissage SHEM